LES DERNIÈRES NOUVELLES

Restez informé à propos du projet

FERMES BORÉALES D’OLYMEL : LA 5e MATERNITÉ PORCINE SERA IMPLANTÉE À FUGÈREVILLE

Communiqué

Fugèreville, Témiscamingue, le mardi 10 mars 2020 — La direction d’Olymel annonce que la cinquième maternité porcine collective de son projet des Fermes Boréales sera construite à Fugèreville, au Témiscamingue, devenant ainsi la deuxième ferme de ce projet à s’installer dans cette municipalité. Construite sur le même modèle que les précédentes, la nouvelle ferme de Fugèreville sera située sur le Chemin du Petit-Dix et créera une dizaine d’emplois à temps plein. C’est l’entrepreneur Françis Roy de Lorrainville qui sera chargé de la construction qui devrait débuter au printemps 2020, une fois le processus complété auprès de la municipalité de Fugèreville et obtenu le certificat du ministère de l’Environnement et du Développement durable du Québec. La phase de construction devrait générer une trentaine d’emplois. La mise en opération de cette cinquième ferme est prévue pour janvier 2021.
Les démarches pour la localisation de cette cinquième maternité porcine collective des Fermes Boréales ont entraîné un délai supplémentaire d’un an. Olymel a ainsi tenu à s’assurer de la conformité du site retenu à toutes les exigences liées au caractère durable du projet et aux conditions d’une cohabitation harmonieuse avec la communauté comme ce fut le cas pour les sites précédents.

« Depuis 2016, le projet des Fermes Boréales a permis le développement d’une expertise unique en matière de production porcine, basée sur les plus hauts standards de production, de bien-être animal et de biosécurité dans le monde. En plus de créer des emplois stables, l’activité des maternités porcines collectives vient renforcer le développement économique du Témiscamingue. Olymel a entrepris les démarches visant à planifier une Phase 2 de son projet qui comprendra cinq nouveaux sites d’élevage. Des discussions sont déjà en cours avec les municipalités du Témiscamingue afin de débuter cette Phase 2 en 2021, cette région présentant des atouts indéniables en matière de biosécurité, en plus de profiter de l’expérience acquise avec l’implantation de la Phase 1 des Fermes Boréales depuis cinq ans », d’affirmer M. Étienne Hardy, directeur principal, Production porcine, Est du Canada, chez Olymel.
L’implantation d’une nouvelle ferme à Fugèreville viendra compléter la Phase 1 du projet des Fermes Boréales qui comprenait un ensemble de cinq fermes dont deux à Fugèreville et trois autres implantées respectivement à Béarn, Lorrainville et St-Eugène-de-Guigues. Cette Phase 1 a permis d’investir plus de 50 millions de dollars au Témiscamingue depuis 2016 et de créer une soixantaine d’emplois. Chaque ferme abrite 2360 truies qui permettent de produire environ 65 000 porcelets annuellement. Au total c’est une production annuelle de plus de 325 000 porcelets qui sont livrés annuellement à des producteurs du Québec partenaires des Fermes 2 Boréales, ce qui représente une source d’approvisionnement fiable et de qualité au bénéfice de la filière porcine.

À PROPOS D’OLYMEL
Olymel est au Canada le chef de file dans le secteur de la production, de la transformation et de la distribution des viandes de porc et de volaille. L’entreprise s’est donnée pour mission de nourrir le monde avec passion et avec des produits dont la qualité est irréprochable. Employant près de 15 000 personnes, l’entreprise possède des établissements de production et de transformation au Québec, en Ontario, en Alberta, au Nouveau-Brunswick et en Saskatchewan. Olymel exporte près du tiers de ses ventes totales. Son chiffre d’affaires annuel est de l’ordre de 4 milliards de dollars. L’entreprise commercialise ses produits principalement sous les marques Olymel, Lafleur, Flamingo, Pinty’s et Tour Eiffel.

-30-


Source : Olymel s.e.c.
Information : Richard Vigneault
Communications corporatives
(514) 497-1385
(450) 771-0400
OU 1-800-463-7568

DOCUMENTS

Réponses au CREAT

Septembre 2015

Foire aux questions

Pour être informé sur le développement du projet, inscrivez-vous à notre infolettre.

M'INSCRIRE À L'INFOLETTRE